La congélation embryonnaire

Quand il reste des embryons surnuméraires de bonne qualité morphologique, il est alors possible de congeler ces embryons. Cette congélation s’effectue dans l’azote liquide à – 196 °C. Elle est effectuée avec le consentement écrit des deux membres du couple.

Ce ou ces transferts d'embryons ne compte pas dans les 4 tentatives remboursées par la sécurité sociale. On ne peut pas démarrer de nouvelle tentative tant qu'il reste des embryons congelés.

paillettes embryonnaires

Le gynécologue doit bien vérifier la date de congélation (j2 ou j3 ou j5) afin d’optimiser la date du transfert embryonnaire (corrélation âge embryonnaire / fenêtre implantatoire de l’endomètre). Dès que la patiente a pris connaissance de la date de transfert, elle doit appeler le laboratoire au 05.59.27.51.31 pour la communiquer. Le matin présumé du transfert, le centre d’AMP téléphone au couple afin de confirmer le transfert et fixer l’heure (en général 11 heures).

Le protocole de transfert des embryons congelés (TEC) est beaucoup plus simple que celui de la FIV, mais Il arrive parfois que les embryons ne supportent pas la décongélation.

La présence du conjoint lors de ce transfert est obligatoire. Le formulaire de consentement à la décongélation embryonnaire doit être ramené daté et signé (formulaire présent dans le dossier AMP; en cas d'absence, le demander au gynécologue qui peut l'imprimer à partir du site Web).

Devenir des embryons congelés : Tous les ans, vous recevrez une lettre type de consentement à nous retourner signée par les deux membres du couple, afin de nous confirmer le maintien de votre projet parental.

Il est demandé au couple d’avertir le centre FIV de tout changement d’adresse et de situation familiale.

En cas d’arrêt de projet parental, la loi Bioéthique du 7 Août 2004 permet :

  • l’arrêt de la conservation de vos embryons
  • la réalisation de recherche sur l’embryon
  • l’accueil d’embryons par un autre couple.

Quelle que soit votre décision, elle devra être manuscrite, et une durée minimale de 3 mois de réflexion sera alors nécessaire avant de la confirmer.

 

 
Revenir en haut Haut de page